Les Actualités

Le 29 novembre 1947, le plan de partage de la Palestine mandataire est approuvé par l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, par le vote de la résolution 181

Ce plan prévoit la partition de la Palestine mandataire en 3 entités, avec la création d’un État juif et d’un État arabe, Jérusalem et ses environs étant placées sous contrôle international en tant que “corpus separatum”.

Le plan est accepté par les dirigeants de la communauté juive en Palestine. Il est rejeté par la quasi-totalité des dirigeants de la communauté arabe, y compris par le Haut Comité arabe palestinien, qui est appuyé dans son rejet du plan par la Ligue arabe et par certains États arabes qui déclarent leurs intentions d’attaquer le futur État juif.

Des émeutes et des attaques contre les Juifs éclatent le lendemain du vote en Palestine mandataire, en Égypte, en Syrie et au Yémen, ce qui marque le début de la guerre civile.

126 Juifs sont tués durant les deux premières semaines et 75 sont tués dans un camp de réfugiés d’Aden. Après le départ des Britanniques six mois plus tard, l’Etat d’Israël est créé le 14 mai 1948 et la Guerre d’Indépendance commence.

Défiler vers le haut