Les activités de reboisement du Keren Kayemeth leIsraël initiées dès la fin de la domination ottomane se multiplièrent à partir de 1919 et se poursuivirent jusqu’à la fin du mandat britannique. A sa création, le KKL avait pour but d’acquérir des terres puis rapidement leur aménagement axé sur l’agriculture et l’implantation d’arbres s’imposa comme nécessaire pour faciliter l’installation de populations juives. Le reboisement intensif mené par le KKL a garanti du travail aux nouveaux occupants qui furent employés comme gardes forestiers et planteurs chargés des soins et du développement des forêts et des pépinières.

Après l’établissement de l’État d’Israël en 1948, cette politique prit de l’ampleur, en particulier dans le Néguev avec les plantations des forêts de Yatir et de Lahav, mais également en Galilée et sur la chaîne du Carmel dont les territoires furent massivement reboisés. Ce fut aussi le cas sur les monts de Judée et dans le couloir de Jérusalem.

 

 

 

Le sionisme écologique

Depuis plus d’un siècle, le KKL s’efforce de défendre et de promouvoir un environnement durable. Grâce à l’acquisition de connaissances en matière de reboisement, la diversité des arbres plantés augmenta.

 

 

 

 

Ses campagnes d’information sensibilisent le public au respect et à la préservation des forêts, espaces verts et sentiers du pays.
Le KKL qui a déjà permis à la plantation de plus de 245 millions d’arbres sur une superficie de 100.000 hectares, se soucie également de la préservation des 40.000 hectares de garrigue naturelle et d’une superficie équivalente de pâtures.

 

 

 

 

 

En 2011 le KKL a reconduit son projet national de reboisement (NOP22) qui définit, par force de loi, le statut des forêts d’Israël, classifie et détaille la configuration des différentes forêts, leur préservation et leur intégration dans l’environnement sous l’égide d’un plan de longue durée. Au niveau mondial comme au niveau local, les forêts jouent un rôle essentiel dans le maintien d’un environnement de qualité tant pour les hommes que pour la faune et la flore dans les zones industrielles comme dans les zones résidentielles. Les plantations ont permis d’améliorer la qualité de vie des citoyens qui jouissent de grands espaces verts et de forêts propices aux loisirs.

Les réalisations du KKL trouvent leurs sources dans la prophétie d’Isaïe : Dans le désert je ferai croître le cèdre, l’acacia, le myrte et l’olivier dans la campagne stérile je planterai, avec le cyprès, l’orme et le buis. (Isaïe 41, 18-19)

Planter pour un être ou une cause qui vous sont chers !

Planter des arbres en Israël est le moyen idéal pour marquer des occasions spéciales : à l’occasion d’un mariage, de fiançailles, pour un anniversaire, une Bar ou Bat Mitzvah, une Brit Milah ou une nomination, il est devenu courant d’offrir des arbres à ses proches et amis. Un cadeau fort apprécié, et c’est Israël qui en sera le premier bénéficiaire !

De la même façon, l’enracinement d’arbres en terre d’Israël honore avec beaucoup de force et de sens la mémoire de proches disparus. Les centres forestiers du KKL abritent les bosquets et forêts (à partir de 1000 arbres) dédiées à ces souvenirs.

 

Les projets peuvent être individuels ou collectifs. Les plantations donnent lieu à des cérémonies émouvantes prises en charge par le KKL, des plaques gravées au nom du bénéficiaire y sont dévoilées et les proches peuvent se réunir au centre d’accueil des visiteurs de la forêt.

Depuis 1901, plus de 245 millions d’arbres ont été plantés en Israël, grâce au KKL et à ses sympathisants du monde entier.

 

 

Vous désirez planter des arbres?

Rendez-vous à la page Planter Un Arbre :

Laurence se tient à votre disposition pour tout renseignement :
laurence@kkl.fr

Tél. : 01 42 86 88 88

 

Scroll Up