Les grandes dates du KKL depuis 1897...

1897 • Le professeur Hermann Tsvi Shapira, l’un des fondateurs des Amants de Sion(Hoveve Tsion), propose au premier Congrès sioniste la création d’un fonds national du peuple juif pour le rachat de terres en Eretz Israël.
1901 • Fortement encouragé par Theodor Herzl, le cinquième Congrès sioniste réuni à Bâle proclame la fondation du Keren Kayemeth LeIsraël (KKL), le fonds national juif.
1902 • Yona Kremenetzky est nommé à la tête du KKL, dont le siège est à Vienne. Les premiers dons en provenance du monde juif transitent par l’intermédiaire du tronc bleu, du Livre d’Or et des timbres du KKL.
1903-1904 • Le KKL réalise ses premières acquisitions de terres à Kfar Hittim, Hulda, Ben Shemen, Delaika et Um Djouni (Kineret et Degania).
1905 • Fondation de l’école Betsalel à Jérusalem, sur les terres du KKL.
1907 • Le KKL transfère son siège à Cologne et Max Bodenheimer en devient président.
1908 • Le KKL entame la plantation de la forêt Herzl à Ben Shemen.
1909 • Le KKL contribue financièrement à la création de Tel-Aviv et du quartier Hadarà Haïfa, achète les terres sur lesquelles seront édifiés le Tekhnion et le lycée scientifique de Haïfa, l’Université hébraïque de Jérusalem et le Lycée Herzlya de Tel-Aviv. Cette même année, l’institution sioniste participe à la fondation du premier kibboutz du pays, Degania.
1911 • Yehoshua Hankin acquiert, au nom du KKL, les premières parcelles de terre de la vallée de Jezréel, sur lesquelles sera construite Merhavia.
1912-1914 • Le KKL établit des quartiers pour les immigrants du Yémen à Petah Tikva, Rehovot, Hadera, Rishon-Le-Tsion, Nes Tsiona, Zikhron Yaakov, Yavniel et Beer Yaakov.
1914-1918 • À la veille de la Première guerre mondiale, le KKL possède 24 000 dounams (2400 ha) de terres. Son siège est transféré à La Haye. Les collectes s’intensifient: le judaïsme mondial se mobilise en effet pour secourir les Juifs d’Eretz Israël et aider au développement et à la défense de leurs villages.
1919 • Le KKL acquiert les terres de Kyriat Anavim à côté de Jérusalem. Nehemia Da Lima est élu président du KKL dont le bureau central s’installe à Londres.
1921 • Deux grands blocs de terrains sont acquis dans la vallée de Jezréel parYehoshua Hankin, le «Rédempteur de la Vallée». Le premier moshav, Nahalal, est établi dans l’Ouest de la vallée, le premier kibboutz, Ein Harod, dans l’Est.
1922 • Menahem Ussishkin, leader énergique du mouvement Hibat Tsion, est élu président du KKL. Le siège de l’institution rejoint Jérusalem.
1924 • Le KKL rachète des terres dans la baie de Haïfa et la vallée de Zevulon. La première banlieue de travailleurs est construite en bordure de Haïfa.
1925 • L’Université hébraïque de Jérusalem est inaugurée sur des terres du KKL, sur le mont Scopus.
1927 • Le «Mouvement des enseignants pour le KKL» commence à diffuser le message du KKL dans le réseau scolaire d’Eretz Israël.
1928 • Le KKL plante les forêts Balfour et Mishmar HaEmek.
1929 • Le KKL acquiert des terres dans la vallée de Hefer et de nouveaux terrains dans la baie de Haïfa et la vallée de Jezréel.
1932 • Le KKL rachète des terres dans la vallée de Beth Shean. Yossef Weitz, «Père des Forêts», est nommé directeur du département des Terres et du Reboisement du KKL.
1933 • Le KKL assèche les marais de ouadi Houarit dans la vallée de Hefer.
1936 • Au moment du déclenchement des émeutes, le KKL est en possession d’un tiers des terres juives du pays - près de 35 000 dounams (3500 ha) – accueillant108 localités. Les villages «Tour et Muraille» sont mis sur pied à l’aide du KKL dans des régions inhabitées.
1938 • À la frontière Nord sont établies les «forteresses Ussishkin» - les kibboutzim Daphna et Dan - et des terres sont achetées en Haute-Galilée.
1939 • Le KKL lutte contre les sévères restrictions imposées par le «Livre Blanc» qui interdit la vente de terres aux Juifs dans la plupart des régions du pays.
1940 • Le KKL dirige ses efforts vers le Sud et le Néguev, où il acquiert de vastes terrains, ainsi que dans les collines de Jérusalem.
1942 • Menahem Ussishkin décède. Berl Katzenelson, le rabbin Meir Berlin etAvraham Granott sont élus à la tête du KKL.
1943 • Malgré la guerre, les efforts d’implantation se poursuivent. Le KKL met sur pied trois postes d’observation dans le Néguev : Gevulot, Beth Eshel et Revivim.
1944 • Avraham Granott est nommé président du KKL.
1946 • Onze points d’implantation sont établis à l’aide du KKL dans le Néguev,garantissant ainsi son appartenance à la Palestine juive. D’autres implantations voient le jour à travers le pays.
1948 • Lors de la fondation de l’État d’Israël, le KKL détient près d’un million de dounams (100 000 ha) de terres, sur lesquels prospèrent 230 localités etcinq millions d’arbres plantés. Pendant la guerre d’Indépendance, le KKL vient en aide aux localités éloignées et isolées et constitue le principal soutien des villages du Néguev. Les timbres du KKL servent temporairement de timbres-poste officiels.
1949 • Le KKL fournit à des dizaines de milliers d’immigrants leurs premières sources de revenus (travaux de reboisement et défrichement du sol). De nombreuses forêts sont plantées et de vastes étendues défrichées pour l’agriculture. Le KKL établit des villages dans les régions montagneuses.
1951 • Les travaux d’assèchement des marais de la Hula débutent. En sept ans, 60000 dounams (6000 ha) de terre fertile seront mis à la disposition des agriculteurs. Le KKL plante la forêt des Martyrs, à la mémoire des victimes de la Shoah.
1952 • Des terres sont allouées à des communautés d'immigrants (Kyriat Yovel à Jérusalem).
1954 • Le KKL entame des travaux de développement foncier dans le corridor de Jérusalem, à l’attention de villages ruraux d’immigrants.
1955 • Le KKL soutient le développement de la région de Lakhish.
1956 • Le KKL se charge du reboisement intensif de la Haute-Galilée, fournissant des emplois à des dizaines de milliers de nouveaux immigrants.
1957 • Le KKL ouvre une route dans la région d’Adulam et y défriche les terres pour l’agriculture. Il plante cette même année la forêt de Jérusalem.
1958 • L’assèchement et le défrichement de la Houla s’achèvent.
1960 • La Knesset adopte la loi fondamentale sur la terre, basée sur les préceptes bibliques et les principes du KKL de terre-propriété nationale.
1961 • Jacob Tsur est élu président du KKL. Une convention est signée entre le KKL et le gouvernement israélien : le KKL devient responsable du développement foncier et du reboisement, ainsi que de l’éducation sioniste. Au moment de la signature de la convention, 600 localités se trouvent sur des terres du KKL. Le KKL orchestre les opérations de défrichement le long des frontières : Almagor est établi dans la région de Korazim, Ein Yahav et Neot dans la Arava, Maale Gilboa en Galilée.
1962 • Le KKL défriche le mont Gilboa et y ouvre des routes.
1963 • Le KKL lance son plan d’implantation en Galilée, l’ «Opération Sous».
1964 • Le KKL plante la forêt du Canada, à l’Ouest de Jérusalem et inaugure le mémorial Yad Kennedy. Il s’emploie également à développer la région de Modiin.
1965 • Le KKL débute la plantation de la forêt Yatir, dans le Nord du Néguev.
1967 • Des routes stratégiques sont ouvertes à la veille de la guerre des Six-Jours, entre autres sur le mont Gilboa.
1968 • Le KKL se lance dans de vastes travaux de défrichement foncier et deconstruction de routes dans des régions isolées.
1971 • Le reboisement s’intensifie. Le nombre d’arbres plantés par le KKL atteintcent millions.
1974 • Le KKL développe des dizaines de localités dans les montagnes de Galilée et de Judée.
1975 • Le KKL développe de nouvelles régions d’implantation en Galilée.
1976 • Le KKL ouvre le parc de l’Indépendance américaine à l’Ouest de Jérusalem.
1977 • Moshe Rivlin est élu président du KKL.
1978 • Le KKL inaugure la forêt de l’Enfant Juif.
1979 • Le KKL réalise, en un temps record, les opérations de défrichement en faveur du bloc de villages de Pitkhat Shalom dans le Nord-Ouest du Néguev, où sont réinstallés les villages du Sinaï après la signature du traité de paix avec l’Égypte.
1980 • Le KKL entame le défrichement pour trente avant-postes de montagne en Galilée.
1981 • Le KKL étend ses travaux de reboisement autour de Jérusalem, donnant naissance à la «Couronne verte de Jérusalem».
1984 • Le KKL aménage des parcs à Nitsanim et à Sapir dans la Arava, où est creusé un lac artificiel.
1985 • Le KKL bâtit des infrastructures touristiques sur les rives du lac de Tibériadeet à Sataf, près de Jérusalem, où est restauré un site d’agriculture ancienne.
1986 • Des réservoirs d’eau sont construits dans la vallée de la Arava (Reshafim), dans la vallée de Beth Shean (Kedma), ainsi qu’un lac artificiel dans le parc de Timna.
1987 • Le KKL met en valeur plusieurs sites archéologiques,dont la cité romaine Scitopolis à Beth Shean et plusieurs vestiges antiques dans le parc Jabotinsky à Shuni.
1988 • Un vaste site récréatif est aménagé au Nord du lac de Tibériade, ainsi que degrands parcs dans le Néguev (Eshkol, Golda, Yeruham et Dimona). Le KKL construit l’infrastructure touristique de Mitzpe Ramon. La campagne «Arbre pour Arbre» permet de restaurer et replanter les forêts détruites par des incendies, en partie criminels.
1989 • De nouvelles méthodes de rétention d’eau de pluie sont mises au point dans le Néguev (Beersheva, Ofakim). Le KKL poursuit le drainage la vallée de Jezréel. Il aménage parallèlement le réservoir de Shifa dans la vallée de Beth Shean.
1990 • Le KKL contribue à l’absorption des vagues d’immigration issues de l’ancien bloc communiste et d’Éthiopie, en préparant l’infrastructure de dizaines de milliers d’unités de logement à travers le pays, en créant de nouveaux emplois, en développant l’infrastructure touristique et en accueillant les enfants immigrants dans ses camps de vacances.
1991 • Tout en poursuivant ses travaux d’infrastructure pour les logements d’immigrants, le KKL planifie la construction de six réservoirs supplémentairesdans la vallée de Beth Shean, ainsi qu’un réseau de barrages et réservoirs autour du nahal Bessor, dans le Néguev.
1992 • Le KKL assainit la rivière de Kishon, afin de prévenir l'inondation de la région des Krayot, et épure la rivière de Lakhishafin de contrer les risques d’inondation de la ville d'Ashdod.
1993 • Le KKL met en œuvre la seconde phase de l'aménagement de la région de la Hula. Il crée le parc Lakhish et «désalinise» les terres d'Emek Yizreel.
1994 • Dans le cadre de ces accords israélo-jordaniens, le KKL construit desréservoirs d'eau dans la vallée du Jourdain (Neve Or, Hemedia et à Merav).
1995 • Le KKL crée un parc à la mémoire d’Itzhak Rabin à Shaar Hagai, sur la route de Jérusalem. Il ouvre également un nouveau parc à l'entrée de la ville d'Ashdod.
1996 • Le KKL crée le Gan Yalde Israël à l’occasion des trois mille ans de Jérusalem. Le KKL et le ministère de l'Agriculture ont mis en œuvre de nouveaux projets deréservoirs d'eau dans la région de Bessor, ainsi que des bassins de pisciculture.
1997 • Pour le centenaire du sionisme, le KKL crée de nouveaux parcs de loisirs(Hadera) et achève l'aménagement des berges de la rivière qui traverse Nir David. Le parc Rabin est inauguré, tandis que les forêts de Shaar Hagai sont restaurées à la suite des incendies dévastateurs de l'été.
1998 • Le KKL poursuit son action de protection contre les incendies et les dégâts causés à l’environnement. L’institution sioniste crée une cellule d'alerte et d'intervention contre les feux de forêt et les multiples dégradations de la nature. Shlomo Gravetz est élu président du KKL.
1999 • Une nouvelle stratégie est définie par le KKL pour les années 2000, fondée sur l’amélioration des infrastructures et des services dans les parcs et les sites du KKL.
2000 • Le KKL renforce son plan d'Action Néguev, un projet de grande envergureinitié au milieu des années 1990 et destiné au développement économique et humain du Sud israélien. Le KKL poursuit son activité d'épuration des rivières et d'aménagement des lits de rivière. Yehiel Leket devient président du KKL.
2001 • Le KKL fête son centenaire en Israël et dans le monde entier.
2003 • Le KKL réhabilite le nahal Alexander, ancien cours d’eau abandonné à la pollution. Il obtient pour cette réalisation é&

Pour la Terre d'Israël depuis 1901 ! Le KKL-JNF est le premier organisme de collecte pour Israël depuis le Ve congrès sioniste de Bâle en 1901.