Les Actualités

Combattre le terrorisme des cerfs-volants incendiaires dans les champs et forêts israéliennes.

Tout le long de la frontière avec Gaza, sur plus de 53 kilomètres, les pompiers du KKL-JNF et les communautés qui vivent à proximité travaillent avec acharnement pour éteindre les feux allumés par des cerfs-volants. En effet, depuis le 30 mars, environ 600 des cerfs-volants incendiaires ont été envoyés par des manifestants pour brûler 25000 dounams de terres agricoles, de réserves naturelles, de champs de blés, de forêts plantées et même les bâtiments de la cité universitaire de Sapir. Cela représente cinq fois la taille de la ville de Tel- Aviv, autrement dit un tiers des terres adjacentes à la bande de Gaza.

Les cerfs-volants qui ne sont à l’origine que des jouets pour enfants, ont déclenché des incendies ravageurs, mettant même en danger l’existence de beaucoup de communautés, comme le kibboutz Nahal Oz, Shafim, Nir am, Kissufim, Beeri et Sderot. Les dommages s’évaluent en millions de shekels pour les agriculteurs et la région. Cependant, ces derniers sont déterminés à continuer le développement et la construction de leur village, ils n’abandonneront jamais leurs terres « Je vis dans ce kibboutz depuis plus de quarante ans, et rien ne me fera bouger d’ici. Nous sommes plantés trop profondément dans le sol pour l’abandonner » affirme l’agriculteur Danny Rahamim du kibboutz Nahal Oz. « Hamas essaye de perturber nos vies, mais nous continuons à labourer nos champs jusqu’au dernier sillon à côté de la frontière ».

Le KKL-JNF est engagé dans la lutte contre les incendies : ses équipes de lutte contre les feux connaissent bien la région et sont équipés de camions de pompier adaptés au terrain local. Le KKL-JNF offre un soutien continu à de nombreuses communautés frontalières à Gaza à travers une variété de projets de construction, d’infrastructures, d’agriculture, de bassins d’eau, d’environnement, des projets de tourisme, des centres de recherche et développement dans le domaine agricole et des routes de sécurité sécurité.

Le KKL-JNF a, depuis 70 ans, fait de cette région désertique un jardin fleuri et un lieu de vie. Cette fois et encore, ce combat de réhabilitation sera mené à son terme. Le KKL de France et la communauté juive de France prendront part dans la reconstruction due à cette campagne d’urgence.

Soutenez cette action et faites vos dons au KKL
 

 

 

Là où il y a une volonté il y a un chemin

Le KKL de France se félicite de la décision du président Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem. La date choisie est tout un symbole puisqu’elle correspond au jour de la déclaration de l’indépendance de l’état D’Israel le 14 mai 1948. Cette décision historique sera suivie par d’autres le Guatemala déjà, le Paraguay demain et bien d’autres encore vont suivre.

Elle n’est finalement que la reconnaissance politique d’une vérité historique biblique, celle de la légitimité du peuple juif sur sa terre. La où il y a une volonté il y a un chemin. Depuis 2000 ans après la dispersion des juifs par les romains, les juifs ont été spoliés torturés massacrés converti de force, mais même la Shoah n’a pas pu changer cette volonté inébranlable de ne pas oublier d’où Ils viennent.

Dans toutes les prières les bar Mitsvah, les mariages, le souvenir et le rappel de Jérusalem est permanent. CTomme l’a si bien écrit Herbert Pagani. le père de Christophe Colomb, de Kafka, de Proust, de Chagall, de Marx, d’Einstein et même de Kissinger l’ont répétée, cette phrase, au moins une fois par ans, le jour de Pâques : “l’an prochain à Jérusalem”.
Les réactions dans le monde relèvent d’une gesticulation ou d’une posture qui n’aura aucun effet sur la réalité du terrain .En 1996 lorsque Benjamin Netanyahou venait d’être élu pour la première fois, il a créé un nouveau quartier à Jérusalem sur une collines inhabitée, elle s’appelle Har Homa, à l’époque les réactions étaient les mêmes, c’est de la provocation, le monde arabe et les palestiniens vont faire une énième intifida toujours brandi comme épouvantail dès lors qu’une décision sioniste est prise. Finalement 20 ans après Har homa est aujourd’hui une mini ville prospère et en pleine expansion où des dizaines de palestiniens viennent gagner leur vie !

Les événements de Gaza ne sont là que pour montrer l’hypocrisie et le mensonge du monde, ce bluff des nations. Nous avons quitté Gaza et démantelé des implantations jusqu’au dernier millimétre carré. Ce territoire est aujourd’hui administré par le Hamas reconnu comme entité terroriste, alors lorsqu’il envoie ses sbires essayer de pénétrer en territoire israélien quel autre choix ont les soldats israéliens que de défendre leur frontières, il faut saluer comme l’a fait l’ambassadrice américaine à l’ONU la retenue des soldats qui ne sont pas tombés dans ce piége. Les palestiniens ont choisi le Hamas c’est à eux d’en assumer les conséquences, pas aux soldats israéliens de discerner parmi les palestiniens de Gaza où sont les bons et les méchants. En 1940 l’Allemagne était nazie, son peuple avait choisi et lorsque les alliés ont fait la guerre il ne me semble pas qu’ ils aient fait des calculs humanitaires. Plus récemment je doute que les frappes de la coalition sur Daesh soient si chirurgicales, de toute façon il n’y a pas d’images, et même s’il y en avait cela n’ébranlerait personne. Ce bluff des nations est choquant, une minute de silence à l’ONU Pour 60 terroristes, du jamais vu !!! Les victimes du Bataclan, les chrétiens yazidi, les kurdes sans parler des victimes des attentats du Hamas où des athlètes israéliens à Munich n’ont eu droit à cette attention. Alors aujourd’hui réjouissons nous, les États Unis ont matérialisé ce chemin vieux de 2000 ans qui émane de la volonté inébranlable d’un peuple qui comme le dit l’Hatikvah n’a jamais perdu l’espoir d’être un peuple libre sur sa terre avec comme capitale Jérusalem.

Aujourd’hui ce rêve est devenu réalité.

Lundi 14 mai 2018, une journée exceptionnelle!

Le lundi 14 mai a été une journée exceptionnelle à plus d’un titre : les 70 ans de la proclamation de l’Etat d’Israël selon le calendrier civil coïncidaient cette année avec le Yom Yérouchalayim, 51ème anniversaire de sa réunification.
C’est cette journée que les Etats Unis d’Amérique ont choisie pour transférer leur ambassade dans la capitale d’Israël.
Le KKL a marqué ces évènements par une grande soirée à laquelle s’est associée l’organisation « Israel Is Forever ».

 
 
 

De nombreux amis et personnalités, dont la Maire du 8ème arrondissement de Paris Madame Jeanne d’Hauteserre, étaient présents.
L’Ambassadeur du Guatemala en France, S.E. Monsieur Luis Fernando Andrade Falla, en était l’invité d’honneur et a rappelé que son pays, ami de longue date d’Israël, allait également transférer son ambassade le 16 mai avec la présence effective de son président Monsieur Jimmy Morales.
Des intervenants de marque ont rappelé la place de Jérusalem dans le cœur de l’âme du peuple juif tout au long de cette soirée animée par le Dr. Robert Zbili, président du KKL de France et de la fédération des organisations sionistes de France, et Jérémie Herscovic-Czarnobroda, président d’Israel Is Forever en France.

André Bercoff, journaliste spécialiste des USA a évoqué la personnalité du président D.Trump ;
M. Yaakov Hagoël, président mondial du Likoud, et responsable du département de lutte contre l’antisémitisme à l’OSM, Jacques Kupfer, président d’Israel Is Forever en Israël, et co-président mondial du Likoud et Francis Kalifat, président du Crif, ont chacun à leur tour rappelé que Jérusalem était la capitale éternelle d’Israël et du peuple juif quoiqu‘en disent et quoiqu’en pensent nos détracteurs habités soit par l’ignorance de la réalité historique et géographique soit animés de la plus grande hypocrisie.

La soirée a été agrémentée par la lecture de textes, notamment le Psaume 122 lu avec émotion par le Grand Rabbin de Paris, Michel Guggenheim, et de textes poétiques, entrecoupés de la projection de deux films retraçant l’histoire de Jérusalem sur 3000 ans, et la retransmission du transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem.

70 ANS ISRAEL – Palais des Congrès de Paris

Cette soirée exceptionnelle a fédéré toute la communauté juive. Plus de 3000 personnes étaient présentes pour célébrer le 70e anniversaire de l’Indépendance d’Israël.

Tout d’abord, Yom Hazikaron : Les mouvements de jeunesse juifs fédérés par Noé La Jeunnese – FSJU ont lu des textes pour rendre hommages aux soldats d’origine française tombés pour la défense d’Israël. Le Grand Rabbin de France Olivier Kaufmann a récité El Maalé Rahamim. Une minute de silence a été observée collégialement.
Ensuite Son Excellence l’Ambassadeur d’Israël en France, Madame Aliza Bin Noun, Robert Zbili, Président du KKL de France, Françis Kalifat, Président du CRIF, Joël Mergui, Président du Consistoire Central, Ariel Goldman, Président du FSJU ont formulé leurs vœux de paix et de prospérité à l’Etat d’Israël, en rappelant que Jérusalem reste la capitale une et indivisible d’Israël.
Les adolescents du village de Nahalat Yehouda parrainé par la WIZO ont présenté des danses et chants israéliens.
Les jeunes chanteurs français, Antho, Alliel, Sharon Laloum ont chanté des chansons israéliennes et françaises devant un public conquis.
Puis Shaï Sharabi, venu spécialement d’Israël a interprété des chansons de son répertoire et repris de grands standards.
Pour clôturer la soirée, la HATIKVAH a été entonnée par les chanteurs avec le public.

Ce fut l’occasion pour la communauté juive de France de renouveler son soutien indéfectible à Israël.

Conférence exceptionnelle d’Ezra Banoun

Mardi 6 mars 2018 à 20h00 au CCJC Neuilly

Le KKL de France et le CCJC vous invitent à une conférence exceptionnelle d’Ezra Banoun : La protection et le renouveau de l’environnement en Israël : 70 ans d’initiatives audacieuses et innovatrices.
Ezra Banoun est maitre de conférences à l’Institut International de Management de Galilée pour former aux techniques les plus modernes du management des hauts fonctionnaires et des ingénieurs de tous les pays. Ingénieur des Mines de Paris, il a été Manager a la Direction Générale d’une Entreprise de Traitement d’Eaux en France et en Israël, Technologue, développeur de processus de traitement innovants et Formateur de Jeunes ingénieurs diplômés.

 

Scroll Up