Recherche et Développement

Dès les premières années d’existence du KKL, des milliers d’hectares de terre ont été défrichés et drainés pour les besoins de I’agriculture. Par ailleurs, le KKL a réalisé les travaux de terrassement de plus de 1200 localités à travers le pays.

Afin de rendre la terre aussi fertile que possible dans une région au climat relativement aride, tout en respectant les contraintes du développement durable et de la protection de I’environnement, des efforts ont été engagés afin de garantir la qualité les sols, de viabliser les espaces agricoles, d’aménager prairies et pâturages. Le KKL est particulièrement investi dans le financement de technologies agricoles de pointe et dans la recherche en agronomie.

Lutter contre la désertificaiton

Refleurir le Néguev : Tel est le projet révolutionnaine visant à faire reculer le désert au moyen de technologies agricoles modernes et sophistiquées. À l’heure actuelle, ce désert occupe les deux tiers de la superficie du pays, mais n’abrite que 8% de la population nationale. Pourtant, grâce à l’action du KKL, il se distingue par la qualité et la quantité de ses productions agricoles (légumes, fruits, fleurs et poissons d’élevage) destinées essentiellement à I’exportation. Ce dynamisme économique est propre à attirer de jeunes actifs en quête d’une vie plus saine.

 

Renforcer les relations internationales

Le KKL aspire à être “une lumière pour les Nation”, en partageant avec les pays situés dans des zones semi-arides et désertiques les connaissances et l’expériences acquises au fil des ans, surtout dans les domaines de la lutte contre la désertification, de la gestion de l’eau et des avancées agronomiques.

 

 

 

 

 

Afforestation

LA PLANTATION DE 245 MILLIONS D’ARBRES AU RYTHME DE 3 MILLIONS PAR AN

Le KKL est essentiellement connu pour son action de reboisement du pays. Grâce à son investissement colossal dans ce domaine, lsraël peut se prévaloir aujourd’hui d’être le seul pays au monde où le nombre d’arbres est en augmentaion depuis plus d’un siècle !

En vertu d’une tradition commémonative chère au KKL, arbres et forêts sont fréquemment plantés en guise d’hommage aux disparus.

 

L’entretien des forets et des espaces naturels

Le KKL assurre également I’entretien et la protection de la végétation naturelle et plantée, préside à la diversification et au renouvellement des espèces et replante les zones forestières dévastées par les incendies.

Investi dans la lutte contre les incendies grâce à ses brigades forestières professionnelles, le KKL évacue les zones calicinées et restaure rapidement les zones sinistrées.

 

 

Gestion de l’eau optimisée

243 réservoirs d’eau ont été construits par le KKL

Afin de pallier à une pluviosité particulièrement réduite (Il pleut moins de 50 jours par an), les reservoirs assurent I’irrigation de plus de 5000 hectares de terres et ont permis d’accroître de 10% les ressources en eau du pays. Compte-tenu des besoins croissants d’une population en augmentation et de l’élévation générale du niveau de vie, le KKL n’est pas prêt de relâcher ses efforts dans ce domaine clé de I’avenir d’lsraël.
Ces barrages et réservoirs servent notamment à I’irrigation des champs cultivés, à la pisciculture et également à la rétention d’eau de pluie, à la prévention de l’érosion des sols et à I’alimenlalion des nappes phréatiques.

 

La protection des ressources en eau naturelle

L’assainissement et la réhabililation des cours d’eau constituent des chantiers tout aussi impontants aux yeux du KKL. Des rivrères polluées par le déversement d’eaux usées ont ainsi été entièrement purifiées. D’autres ont vu leurs rives restaurées. La faune et la flore commencent même à réapparaître dans des zones naguère désertées par la vie sauvage. La vallée de la Houla, en Galilée, est l’un des projets les plus impnessionnants du KKL. Cette zone marécageuse asséchée dans les années 50 a été entièrement aménagée en parc naturel lacustre. La rivière Nahal Alexander, à proximité de Hadena, a fait I’objet de travaux de restauration dans le cadre d’un vaste projet de réhabilitation des cours d’eau.

 

Education

L’éducation au cœur du projet sioniste

Le KKL s’est investi, dès ses origines, dans l’éducation des jeunes générations afin de leur enseigner l’amour et le respect de la terre, ainsi que les liens historiques qui unissent le peuple juif à la terre de ses ancêtres.

Aujourd’hui encore, il développe toutes sortes de projets pédagogiques dans les écoles israéliennes et dans ses parcs et forêts, où il accueille régulièrement les élèves el leurs enseignants. Lors du Nouvel An des arbres (Tou Bichvat) pan exemple, tous les écoliers sont invités par le KKL à planter un arbre, symbole de leur enracinement en Eretz lsraël.

 

Renforcer le sentiment sioniste des juifs de Diaspora

Il intervient régulièrement dans les écoles juives de diaspora, où il dépêche des intervenants spécialisés (chant, danse, ateliers) et diffuse du matériel pédagogique. ll organise également des voyages en lsraël pour les jeunes des communautés juives du monde entier.

 

 

 

 

 

Améliorer la qualité de vie

La construction de voies de communication

7000 kilomêtres de routes et chemins forestiers, afin de faciliter I’accès aux nouvelles localités, d’abriter les villes frontalières des tirs de missiles ou encore d’offrir aux citoyens et touristes des voies panoramiques.

Les routes de sécurité, telles que celles qui ont été récemment aménagées par le KKL à Kfar Yuval à la frontière libanaise ou à Netiv Haasara à la limite de la bande de Gaza, permettent aux agriculteurs de rejoindre leurs champs et aux enfants de gagner leurs écoles à I’abri des tirs de missiles terroristes. Elles facilitent ainsi les communications tout en préservant les vies des habitants des régions frontalières.

Des espaces verts pour tous

Pour Ie bien-être des habitants, plus de 400 parcs ont été aménagés et accueillent tout au long de I’année des centaines de milliers de visiteurs. lls sont généralement pourvus de tables de pique-nique, d’aires de jeux pour les enfants, d’aires de loisirs pour toute la famille, d’équipements spécifiquement destinés aux personnes handicapées, de sentiers accessibles à tous et de pistes cyclables.

Le KKL entreprend dans ce cadre des campagnes de sensibilisation de I’opinion et des programmes éducatifs à destination des jeunes pour “promouvoir” le respect de la nature et l’amour de la terre, afin de léguer aux générations futures un monde meilleur.

 

Des infrastructures touristiques et de loisirs

Impliqué dans la mise en valeur du patrimoine naturel et historique d’Israël, le KKL construit des infrastructures touristiques accessibles à tous. Il participe également à la restauration de sites archéologiques, favorisant ainsi la connaissance de l’histoire nationale, de l’Antiquité à nos jours, et son appropriation pan toutes les générations.

Enfin, le KKL compte à son actif plusieurs aires de détente et de rencontre parents-soldats, confortables et accueillantes, à la lisière des bases militaires.

 

Scroll Up